Les produits toxique Martial à la découverte des dangers de la maison

Martial à la découverte des dangers de la maison est un spectacle comique et éducatif joué par deux comédiens professionnels. Les enfants y apprennent à déjouer les pièges de leur environnement.
Le spectacle est un voyage initiatique mettant en scène un jeune marsupial, nommé Martial, venant d’un pays lointain et ne connaissant rien à notre mode de vie civilisé.

Afficher la suite

Au cours de son voyage vers notre pays, Martial recherche sa famille qu’il a perdu. En chemin, il rencontre plusieurs personnages : un bricoleur, un cuisinier, une grand-mère et une chouette. Chacun de ces personnages symbolise un endroit de la maison et les accidents potentiels qui y sont liés.Au cours de son aventure, Martial va découvrir le monde moderne et la vie à l’intérieur d’une maison. Sa quête le mènera jusqu’au final où, après une série d’épreuves, il apprendra enfin où se trouve sa famille et comment la rejoindre.

« Modifier les comportements de façon à faire progresser l’éducation à la santé
et prévenir les risques auxquels sont exposés les enfants »
Livre blanc ; « Les enjeux » p26 (écrit à l’issue du Forum « Prévenir les accidents de la vie courante » le 10 juin 2008

Télécharger le dossier du spectacle ici.

Mots du metteur en scène:
Quand j’ai été sollicité par la Compagnie Folial pour mettre en scène ce spectacle écrit par Ronan Kernévez, la première chose qui m’est venue à l’esprit c’est que les enfants ne font pas de bêtises exprès. J’ai donc travaillé à faire passer les messages pédagogiques et préventifs, subtilement, sans les souligner. L’idée étant que les enfants apprennent et travaillent tout en s’amusant, qu’ils assimilent par eux-même les informations et les expériences qui vont leur être utiles, une fois rentrés chez eux.

Afficher la suite

Toute la difficulté de mon travail était là, sachant que traiter un sujet sensible comme celui-là, est une vraie responsabilité.
Ce qui est marquant dans cette pièce c’est le nombre de personnages, pour diriger les acteurs, j’ai utilisé des sons, des images, pour transmettre ma vision des personnages.
Ce spectacle est un voyage initiatique, c’est comme la vie, il est réaliste et en même temps fantastique. Afin de garder l’attention des enfants, j’ai dirigé les comédiens vers des style de jeu variés: clownesque, dramatique, corporel, et musical.
La création musicale de Julien Köberich porte très bien l’énergie de ce voyage et des transitions qui marquent des changements d’espace.

Pelin Ozge Korkut

Quelques infos pratiques :
Public : enfants de 4 à 8 ans.
Durée : 45 minutes.
Montage du décor : 2 heures , démontage 45 minutes.
Espace idéal: 6 mètres d’ouverture par 5 mètres de profondeur
Autres besoins techniques : 2 prises électriques à proximité de la scène

Les accidents traités dans le spectacle :

La défenestrationVisuel 1 est un accident très grave, que l’on traite dans le spectacle à deux reprises.
Tout d’abord par la mésaventure d’une marionnette, qui maladroitement va être posée sur le rebord d’une fenêtre, va tomber et être endommagée. A la fin du spectacle «Martial » reviendra sur cet accident, pour l’expliquer au public.

 

Afficher la suite

Visuel 2Les Brûlures

Les « points chauds » de la maison sont mis en scène dans le spectacle avec le cuisinier et la grand-mère. Nous abordons le danger de la casserole et du manche qui dépasse, du four et de la porte brûlante, ainsi que du fer à repasser, qui reste chaud même après avoir été débranché.
L’aspersion d’eau froide sur les zones brûlées est préconisée et appliquée  par les personnages à plusieurs reprises.

bando

 

 

Les Intoxications

Médicaments et produits d’entretien sont aussi traités en tant qu’accidents domestiques.
Martial, affamé, cherche à manger tout ce qu’il trouve et manque d’avaler des médicaments, qu’il prend pour des bonbons.
Au cours de l’épreuve finale, il est amené à choisir entre plusieurs bouteilles d’eau avec différentes étiquettes, certaines pouvant contenir des produits dangereux.

Les Étouffements
Appelés aussi suffocation, l’étouffement est ici provoqué par un sac plastique enfilé sur la tête par les personnages. En effet, la grand-mère, qui n’a plus toute sa tête, décide de se protéger de la pluie à l’aide d’un sac. Martial, après avoir fait de même, se rendra compte du danger et la sauvera in extremis.

Les Électrocutions
C’est dans la scène avec le bricoleur que les dangers de l’électricité et de l’électrocution sont pleinement développés. Un tour de magie nous permet d’expliquer au mieux les conséquences de l’électrocution.
Nous mettons aussi en garde les enfants contre la tentation de jouer avec les prises électriques, à mains nues ou avec quelque objet.

Les Coupures
C’est le cuisinier, avide de transmettre sa passion pour la cuisine, qui improvise un RAP et une chorégraphie, afin de nous expliquer qu’ « Un couteau c’n’est pas un joujou, il faut vite que tu sentes, que la lame est tranchante, les couteaux c’est pas fait, pour les p’tits en effet ».
Une courgette fera les frais de cette démonstration efficace.
Avec l’aide d’un spectateur, une énumération des objets contondants présents dans une maison est faite lors du jeu final.

002 oct 2014 - (c) f.rondot - basdef - Compagnie Folial, Puteaux - _D326342Les CCAS et CLICs peuvent bénéficier d’une subvention d’AG2R LA MONDIALE qui prends en charge 50 % du coût de la pièce + l’intervention de Soliha après la pièce.

Madame Reinette

Prenant le parti pris de la comédie sentimentale, mêlant rires et conseils de prévention des chutes, cette pièce de théâtre d’une heure, servie par trois comédiens professionnels aborde les questions essentielles à l’autonomie des seniors : la prévention des chutes, l’inquiétude légitime des proches, le refus de l’infantilisation des seniors, la vie amoureuse après 70 ans…

Afficher la suite

Cette pièce a pour vocation de divertir son public tout en communiquant sérieusement sur les initiatives à entreprendre pour une prévention efficace des chutes. En partenariat avec la Soliha (Solidarité Habitat)  un temps d’échange privilégié est prévu avec le public après la pièce. La discussion est orientée vers les actions préventives possibles et adaptées aux besoins des seniors.

En France chaque année 450 000 seniors chutent; une chute peut avoir de lourdes conséquences pour l’individu. « Reinette » est un projet de prévention primaire qui s’inscrit dans la politique du bien vieillir et du maintien à domicile.

L’histoire en bref…

« Parce qu’elle a 72 ans et qu’il lui arrive de temps à autre de se prendre les pieds dans son tapis et de glisser dans sa baignoire, Madame Reinette commence à ne plus être considérée par son entourage, et notamment par sa fille, comme ayant « toute sa tête » et comme étant capable de faire elle-même ses choix. Reinette se voit peu à peu dépossédée de son autonomie; pointe alors le spectre de l’institutionnalisation…

Télécharger le dossier de la pièce ici.

Mots du metteur en scène

D’abord nous avons beaucoup travaillé à l’adaptation d’un texte de Morwenna Prigent. Sous les conseils médicaux du ministère de la santé et d’un psychologue.
Tout le travail a été d’adapter ce texte pour les séniors, tout en traitant pleinement du sujet sur le mode de la comédie, dans un temps limité, avec de l’émotion, et une évolution des personnages.

Afficher la suite

J’ai pris soin d’éviter le côté rébarbatif du spectacle pédagogique. Pour moi l’intérêt de cette pièce, est qu’elle expose la problématique de la vieillesse et de ses conséquences au travers de trois personnages, qui ont chacun des âges, des statuts différents, mais qui sont confrontés à un problème commun.
Ces situations m’ont ramené à mon histoire personnelle ce qui fut douloureux à certains moments et plus joyeux à d’autres… Vivant une situation similaire dans ma vie, je me suis posé la question suivante: « Comment faire pour que les messages d’espoir et de prévention passent, avec un côté fun, intéressant et intelligent du propos? ».
Comment mes parents entendraient un tel message ?
Etant confrontée à une telle problématique dans ma vie personnelle, ça m’a aidé et porté pour diriger certains moments dramatiques de la pièce. Notamment lorsque Madame Reinette prend conscience de son état et « chute » dans la déprime.
On ne pouvait pas être que dans la rigolade, même s’il y en a beaucoup.
La place de la fille est également très importante dans la pièce . Tous les membres de la famille peuvent s’identifier à elle, à sa façon de vivre les choses. Pour explorer et mettre en évidence son angoisse, j’en ai fait un personnage clownesque et drôle. Quant à Madame Reinette, elle est très attachante et spontanée, pleine d’émotions, vivante, elle rie et râle aussi assez facilement. Elle passe par quantité de ruptures, nous sommes dans une comédie, le rythme est donc soutenu, et les personnages passent par différents états émotionnels successivement, chacun à ses failles et ses espoirs.
Céline Roucher et Emmanuel Le Bras ont crée une musique parfaitement adaptée à l’univers de la pièce.

Caroline Aïn
metteur en scène
et comédienne dans la pièce.

 

Infos pratiques :
Durée : Une heure
Jauge maximum : 300 spectateurs
Installation : 4 heures
Démontage : 1 heure
Télécharger le dossier technique ici.

Autour de la pièce :

Pour pérenniser la prévention, après le spectacle, nous encourageons les organisateurs à mettre en place un temps d’échange avec le public. C’est l’occasion d’y inviter des acteurs locaux du bien vieillir (association de gymnastique douce, club de randonnée, diététique, détente, sortie, médecin, kiné ,…) un membre de notre troupe participe à cet échange.

Nous avons signé un partenariat avec la Fédération des PACT, afin que ceux-ci viennent présenter leurs activités d’aide au réaménagement des domiciles.